Mobilisation contre l’augmentation du prix du stationnement à Biarritz

Les commerçants sont les premiers à faire les frais de la nouvelle politique municipale de stationnement. Ils s’organisent pour mobiliser la population biarrote encore sous le choc d’une mesure prise dans une opacité totale.

Depuis le 1er janvier 2018, l’Etat a transféré aux collectivités locales la responsabilité de la gestion et de la règlementation du stationnement. Autrement dit chaque ville peut décider toute seule des tarifs de stationnement ainsi que des amendes. Et cette réforme s’accompagne d’une modification sémantique : le PV national cède la place au « forfait post-stationnement » (FPS) local.

parcmetre

Certaines villes choisissent d’augmenter les prix, d’autres comme Anglet font le choix de la gratuité…

A Biarritz, les amendes qui étaient de 17 euros viennent donc de passer à 30 euros (réduites à 20 si acquittées dans les 3 jours). Mais il faut noter que c’est l’augmentation la plus importante du Pays basque. Biarritz se place en tête du palmarès des villes qui augmentent massivement la pression financière sur l’usager.

DSN6qFHWkAAkzpL

Et ce choix s’accompagne d’une modernisation des équipements dont la gestion a été confiée à un opérateur privé, Indigo, groupe Vinci comme par hasard… Pour détecter les contrevenants ou même simplement les dépassements de 5 minutes, sur un scooter les agents n’ont maintenant plus qu’à scanner les plaques d’immatriculation et l’horodateur leur donne en temps reel l’état de l’acquittement du stationnement. Sous couvert de modernisation on assiste en réalité à la privatisation des moyens de stationnement en voirie sur l’espace public sur le modèle des parkings sous-terrains.

horodateur
Un évolution qui a évidemment un coût pour la Ville : Biarritz a investi 230.000 euros pour moderniser les horodateurs et 1,300.000 euros pour rémunérer la société Indigo pour un contrat de 2 ans. Une somme non négligeable dans la mesure où si la Mairie ne communique pas sur le chiffre des amendes restituées par l’Etat jusque-là, on connait les chiffres de Bayonne, 1 million d’euros et Hendaye 200.000 euros. Biarritz doit donc pour le moment se situer dans cette fourchette qu’il va falloir rentabiliser très rapidement au détriment des usagers.

voitures

A l’inverse à Anglet, pas de stationnement payant mais seulement réglementé (avec disque comme c’était le cas jusque-là Biarritz) avec des zones bleues et les amendes demeurent à 17 euros. Et Claude Olive, Maire d’Anglet d’argumenter son choix politique de façon très significative “Il n’y aura pas d’augmentation à Anglet, on n’est pas là pour venir racketter les gens”.

Même choix politique à Bayonne où le prix du stationnement reste le même, avec seulement une légère augmentation de l’amende qui passe de 17 à 20 euros. Idem à Bidart, “Juste au-dessus des 17€ pour ne pas faire fuir les gens du centre ville”, explique-t-on à la mairie.

Autant d’éléments d’analyse :
– ne pas racketter les Biarrots
– ne pas étouffer les commerces du centre ville
qui semblent avoir été oubliés par le Maire de Biarritz.

Et au-delà de l’aspect financier, c’est également un aberration sur le plan pratique. Au bout de 3h de stationnement, il est en effet impossible prolonger.

postFBsonia

A lire l’aventure que Sonia du Bar bu a partagée sur Facebook. Elle a voulu appeler Indigo pour stationner au-delà des 3h puisqu’elle travaille. Réponse de l’opératrice : “Vous ne pouvez pas prolonger et vous ne pouvez pas non plus enregistrer 2 fois en suivant la même plaque d’immatriculation dans l’horodateur. Il faut donc déplacer le véhicule dans une autre zone”. Pratique non quand on travaille ?

stationnementvide

D’où la colère légitime des commerçants qui se mobilisent depuis quelques jours dans le quartier du Port Vieux notamment pour tirer la sonnette d’alarme et alerter sur une question qui concerne tout le monde.

panoPortVieux

Une pétition qui engrange les signatures à une vitesse impressionnante (plus de 3000 en un jour) est en ligne “Non à la nouvelle politique sur le stationnement” .

Screen Shot 2018-01-25 at 11.11.12

Le texte vise à :

  • supprimer un barème de 30€ pour 3h de stationnement

  • préserver la gratuité l’hiver

  • augmenter la durée maximum de stationnement à 5h renouvelables

  • et obtenir une carte de stationnement pour les habitants, les commerçants et salariés non résidents

Espérons que les pouvoirs publics sauront cette fois être à la hauteur du rendez-vous démocratique auquel les Biarrots les invitent.

Pour plus d’infos :

France bleu, « Stationnement: les amendes vont coûter plus cher en 2018 au Pays Basque », 26 décembre 2017

Huffington post, « Chaque ville fixe son tarif : c’est à Lyon que les PV de stationnement seront les plus chers », 1er janvier 2018

France 3 Euskal Herri « Pays basque : Un stationnement à géométrie variable selon la ville », 3 janvier 2018

 

2 commentaires

  1. 17€ c’est terminé, c’était le montant de contravention de classe 1 qui a été définitivement supprimé avec la nouvelle réforme..
    En zone bleue le PV maintenant c’est 35€.
    Pour info, un trottoir, un passage piétons, bref un stationnement très gênant c’est 135€.
    La zone bleue c’est bien mais ça coute cher en personnel pour contrôler et ça ne rapporte rien à la commune, Résultat se sont les Angloys qui payent les salaires des agents de contrôle.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s