Stationnement : « Ne venez pas à Biarritz » dit le Maire

On aurait pu rire cet après-midi devant le commissariat de police pour la manifestation conjointe des commerçants et des policiers de la Ville, tous mobilisés contre le coût du stationnement. Le soleil était là et l’ambiance conviviale et bon enfant.

On aurait pu rire si les propos entendus n’étaient pas ceux du Maire, Michel Veunac. Une fidèle vacancière en a fait les frais : elle l’interpelait sur le fait que ce coût va dissuader les touristes de fréquenter la ville. La malheureuse s’est vue répondre

« Mais Madame si vous ne voulez pas revenir à Biarritz, ne revenez pas à Biarritz »

Biarritz, cette jolie petite bulle où la vie semblait paisible jusqu’à l’arrivée si envahissante des nouveaux horodateurs Indigo.

Sournoisement mise en place, la privatisation des stationnements de surface n’est pas une fatalité contrairement à ce que le Maire ne cesse de répéter :

“C’est la loi”, “C’est comme ça…”

Non, Monsieur le Maire, confier la gestion du stationnement à un opérateur privé et de surcroit celui qui truste déjà l’ensemble des parkings biarrots n’est en aucun cas une obligation légale c’est un choix politique dont vous portez la responsabilité.

Suite à l’évolution de la législation qui confie aux Maires la gestion du stationnement, d’autres communes et notamment très proches de Biarritz (Anglet) ont fait le choix de ne rien bouger dans leur politique de stationnement. Et l’on pourrait même imaginer une commune où le stationnement jusque-là payant devienne complètement gratuit sur proposition du Maire par exemple.

Pas une obligation légale seulement un choix politique

Donc, ce n’est pas “comme ça” comme vous le déclariez aux caméras de France 3 en début de semaine. Vous avez fait ce choix, en faisant voter votre majorité sur une délibération vide comme une coquille. Vous avez sans doute cru que vous pouviez comme sur d’autres dossiers faire ce que bon vous semble.

Et d’ailleurs, on peut se demander pourquoi si peu de précisions sur la convention signée avec ce partenaire privé. Quand il s’agit d’engager les deniers publics pour verbaliser habitants et visiteurs qui font vivre Biarritz (les commerçants, les touristes, ah mais c’est vrai ils n’ont qu’à ne pas revenir ceux-là) dans un contrat avec un partenaire qui ne fonctionne que sur une logique de rentabilité, a minima on aurait pu attendre un peu plus de transparence.

Evidemment la publication de la liste des 120 privilégiés qui ne peuvent pas être verbalisés est un peu gênante, voir l’article de Bisque, Bisque, Basque « Et maintenant le stationnement open bar! »

Parce qu’au-delà de la ponction quotidienne infligée aux Biarrots, le comble serait qu’en plus pour financer la gestion du stationnement par Indigo les contribuables doivent mettre encore un peu plus la main à la poche.
Maladroitement vous avez touché ceux qui mobilisent et se font entendre : les commerçants. Et par la même occasion, les agents de police qui eux non plus ne savent plus où se garer pour aller travailler tout simplement au commissariat.

Ils étaient nombreux justement cet après-midi devant le commissariat pour essayer de vous faire entendre raison. Ils sont nombreux aussi ceux qui continuent de signer la pétition.

Alors même si comme vous le déclariez cet après-midi, en grand spécialiste de l’activité économique, vous ne croyiez pas à la mort des commerces ni à celle du centre de ville, peut-être pouvez-vous simplement tendre l’oreille pour entendre l’inquiétude légitime de ceux qui ne souhaitent que continuer à travailler paisiblement. Parce que la gestion d’une municipalité ce n’est pas une affaire de croyance, c’est une affaire de démocratie.

5 commentaires

  1. Très remarquable article, documenté et pertinent et fort bien rédigé; J’aimerais vous connaître. Je pense que vous êtes avocat ou magistrat?
    Je partage sur fb et autres.

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour votre message, j’ai mis un peu de temps à répondre… Je n’ai pas toujours le temps. Mais je suis sure que l’on va se croiser très bientôt 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s